Bornéo état du Sabah, ou les Quéguiner dans la jungle

Bornéo état du Sabah, ou les Quéguiner dans la jungle

 

 

Nous sommes partis le 28 janvier de Hong Kong pour arriver à Kota Kinabalu, capitale de l’état du Sabah.

 

Le vol met 3h par Air Asia (une compagnie low-cost dans ses services mais pas dans ses coûts) Il faut savoir qu’à cette période de l’année c’est la saison des pluies. Il peut pleuvoir tous les jours voire toute une journée complète et cela peut gêner de beaucoup les sorties, d’un autre côté nous avons apprécié le peu de touristes présents et la température supportable.

KK a été entièrement rasée au cours de la seconde guerre mondiale. Il ne faut donc pas chercher de beautés architecturales mais c’est un bon point de chute pour visiter les alentours. Nous étions descendus à l’hôtel Jesselton, un peu vieillot mais bien situé au centre et qui ne manque pas de charme.

Le soir il est agréable de dîner à la terrasse d’un restaurant en bordure de mer. Par contre les plages alentours ne sont pas belles et la mer est assez chargée.

Nous avons rapidement cherché à louer une voiture mais ce ne fut pas si facile de trouver une voiture en bon état (la plupart ont une boite automatique et attention à la conduite à gauche).

Le premier jour nous avons visité le parc botanique et zoologique du Sabah situé à Lok Kawi à 20 km au sud de KK. Le parc est très beau, en fait nous verrons par la suite beaucoup de ces animaux en liberté mais nous craignions au commencement de notre voyage de ne pas avoir l’occasion de les voir en pleine nature. La suite nous démontrera le contraire.

Le lendemain nous sommes partis en direction du mont Kinabalu (4095 m d’altitude). Notre intention n’était pas d’escalader le sommet comme c’est l’objectif de beaucoup de touristes mais de nous promener autour du mont. La végétation y est magnifique et d’une grande diversité. Malheureusement la pluie a réfréné nos ardeurs ; malgré tout nous ne regrettons pas notre tentative car le site est si beau.

Le lendemain nous partons en direction du nord pour voir les maisons traditionnelles de la minorité Rungus : les longues houses, maisons de clans faites en matériaux naturels. Nous étions seuls pour visiter cet endroit et c’est tout à fait paisible. Ensuite nous nous dirigeons vers le Tip of Bornéo, en Chemin nous nous arrêtons nous baigner sur une plage de sable blanc complètement déserte hormis un pêcheur (pour avoir une totale tranquillité il vaut mieux éviter de venir un dimanche).

Le site du Tip est très beau ; dommage qu’ il ait été aménagé avec parking et restaurant.

Le jour d’après nous partons à la recherche des Rafflésies (les plus grandes fleurs du monde qui peuvent atteindre 1 m de diamètre!), espèce endémique à Bornéo. Pour cela nous prenons la route des monts Crockers. Cette route est absolument splendide, en chemin nous avons le bonheur de voir des Daturas, des rhododendrons, des fougères arborescentes et la fameuse Rafflesie que nous avons la chance de voir de nos yeux (grâce à un guide il faut bien le dire car il faut vraiment connaitre les endroits où elles poussent, en sachant qu’elles mettent 9 mois à fleurir).

 

Pour la 2ème partie de notre voyage, nous avions réservé un package auprès de l’agence Bornéo Adventure. Nous n’avons eu qu’à nous louer de leur service quand bien même ils sous traitaient certaines prestations.

Nous avons donc pris un avion (Malaisian Air Line) pour Lahat Datu (1 h). C’est faisable par la route mais les routes ne sont pas bonnes et il y avait des inondations par endroit. Là un 4×4 nous attendait pour nous emmener par une piste à travers la foret jusqu’au lodge : Bornéo Rainforest (2h de piste par moment assez scabreuse lorsqu’il s’agissait de franchir des ponts à moitié effondrés).

Et là, la magie a opéré à plein ! Devant nos yeux éblouis, nous avons vu une famille d’éléphants traverser la route, puis ce fut un orang-outan, un aigle, un daim…

Arrivés au lodge, nous nous sommes trouvés immergés en pleine nature. Le lodge est constitué de petits bungalows très bien intégrés. Le matin on prend le petit déjeuner face à la forêt et à la rivière. Papillons et oiseaux s’offrent à nos regards. Cerise sur le gâteau on y mange très bien.

Un guide nous est réservé qui va nous emmener de jour comme de nuit découvrir la faune et la flore environnante et je peux vous dire que c’est un vrai festival. Jamais nous n’aurions pensé que nous pourrions voir autant d’animaux en liberté, ni une végétation d’une telle richesse !

Avec regret, nous partons au bout de la 3eme nuit. Un 4/4 nous emmène vers la rivière Kinabatangan (4h30 de route).

Nous logerons dans un lodge sommaire mais suffisant en matière de confort, juste en bordure de rivière. Par chance le temps s’éclaircit et la pluie s’arrête. Nous ferons au cours de ces 2 jours plusieurs sorties en bateau.

Nous aurons la chance grâce à notre guide de découvrir dans leur milieu naturel des orang outans, des proboscis ( singes au gros nez ) , des macaques, des Waterloo monitor lézards ( de la famille des varans ) , des éléphants, des hornbills ( oiseaux à gros becs ) et d’énormes crocodiles !

Nous repartirons de là en bateau jusque Sandakan.

Les 2 derniers jours seront consacrés au centre de réhabilitation des orang-outans et la réserve des proboscis. Si cette dernière permet de bien observer le comportement des proboscis ou nasiques en groupe, par contre le centre Sepilok des orangs-outans est vraiment trop touristique et après les avoir vu en pleine nature c’est un peu décevant.

Nous logerons au Sepilok nature ressort dont le jardin est une splendeur.

Voici résumé aussi succinctement que possible, les conditions de notre voyage.

Dernières recommandations: pour les ballades dans la jungle, mieux vaut prévoir des vêtements qui sèchent vite et qui couvrent bien les jambes ( gare aux sangsues! ) ainsi que jumelles, Kway, crèmes anti-moustiques et solaire.

C’est un voyage qui ne peut qu’intéresser des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.