Les diaolous 碉楼 de Kaiping 开平 (1842-1937)

Les diaolous 碉楼 de Kaiping 开平 (1842-1937)

A l’ouest du delta de la rivière des Perles, dans les villages blottis dans de verts bosquets de bambous et de bananiers, entourés d’une mosaïque de rizières, se dressent, incongrus, de sombres donjons hérissés de créneaux, d’imposantes forteresses percées de meurtrières, ou encore d’élégantes tours et gentilhommières délicatement ouvragées. Tous ces édifices, au beau milieu de la campagne chinoise, paraissent autant d’échos d’un lointain Occident. Comment ont-ils échoué au bord des rizières de Kaiping ?

Référence électronique

Patricia R.S. Batto, « Les diaolous de Kaiping (1842-1937) », Perspectives chinoises [En ligne], 95 | Mai-juin 2006, mis en ligne le 23 mai 2007.

http://www.learningchocolate.com/?st_lang=zh-hans

 

 

Merci à Corinne Leduc et à Fanny Druart pour cette belle référence.
[geo_mashup_map]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.